Programmation Le Lavoir

NOUVELLES DATES POUR 2016 ET 2017

 

Plus de 90 représentations depuis la création au Festival "Les Nuits de la Mayenne" en août 2010.

 

 

 

 

POUR METTRE SES PAS DANS LES PAS DU LAVOIR

DOSSIER PEDAGOGIQUE 2014.pdf
Document Adobe Acrobat 532.2 KB
FICHE PEDAGOGIQUE.pdf
Document Adobe Acrobat 624.6 KB

LES TROIS AXES SU PROJET PEDAGOGIQUE

 

- Panorama de la France en 1914

- Histoire de la condition féminine

- Qu'est-ce que le devoir de mémoire ?

 

DECLINES SELON TROIS CODES ARTISTIQUES

 

- Le jeu théâtral et l'improvisation

- La musique avec une initiation

  au Hang et le chant

- La danse et le mouvement.

"LE LAVOIR - 2 AOUT 1914" offre une mutitude de caractères très différents et de rôles intéressants à travailler pour les élèves. Notamment trois jeunes filles et un jeune enfant, ainsi que des personnages masculins qui sont évoqués dans la pièce et que nous pouvons faire exister par l'improvisation, dans un autre contexte car on ne les voit pas sur scène.

 

Les séances de travail proposées permettent aux élèves d'éprouver le texte et l'action du spectacle en incarnant les personnages au plateau. Ainsi, en se penchant sur l'histoire individuelle des personnages et en traversant leurs émotions, les élèves assimilent l'Histoire générale par le jeu, l'improvisation puis le texte.


TEMOIGNAGES DE PROFESSEURS ET D'ELEVES

Mme Françoise Leroux, Professeure de Lettres à Orsay, a proposé à sa classe de 1ère ES d'assister à une représentation du Lavoir au théâtre Firmin-Gémier d'Antony, en octobre 2010. Des échanges ont eu lieu avec les élèves et l'équipe artistique. A l'issue de cette démarche, les étudiants ont élaboré un recueil de poèmes et de dessins. Mme Leroux s'exprime :  

 

"Merci pour ces 2 rencontres et cette belle pièce. Les élèves étaient ravis et ce matin nous avons passé une heure à échanger sur tous les messages reçus ; un moment de plaisir d’enseignant que je vous dois à toutes et tous. Félicite toute ta troupe de notre part. C’est le théâtre que nous voulons ! Nous allons écrire des poèmes sur un thème du Lavoir au choix dans une forme fixe ou en prose en 1ère pour qu’ils puissent à leur tour trouver ce qu’ils ont à dire après cette pièce. Chacun, ce matin donnait le meilleur de lui-même pour dire ce qu’il avait compris, ressenti. Les filles voulaient savoir quel était l’instrument qui ponctuait les arrêts sur image, réfléchissaient sur l’absence de héros, sur la transmission aux jeunes filles. Les garçons réfléchissaient sur ce que pensaient les femmes des hommes… Les langues se sont déliées, nous avons construit notre lavoir. Nous avons adoré ce travail. 

 

Il existe des rencontres rares et émouvantes : celles des hommes et des femmes passionnés. Parfois, elles sont inattendues ou provoquées. La rencontre offerte à notre lycée fut vraie et personne ne s’y trompa. Toutes et tous dirent qu’ils avaient été touchés. Que d’implication, que de métier et quelle sincérité dans les intentions de mise en scène !

Le Lavoir, lieu oublié et vivant ; les femmes de 1914, leur vie, leurs joies et souffrance, le partage, la transmission…des thèmes incarnés et portés avec une belle et puissante énergie par des comédiennes de talent. Une mise en scène chaleureuse, vivante et forte impliquant sans cesse l’attention du public par les tribunes et les clins d’œil aux préjugés.

Mouvements, bruits d’eau, éclaboussures et personnages  pétillants ou graves, le spectacle nous a emportés, drôle et amer à la fois, et chacun s’en est saisi à sa façon pour dire ce qui était, pour lui ou pour elle, important à transmettre. L’écriture mixte des poèmes a des inspirations différentes et complémentaires et rappelle ainsi les deux auteurs Durvin et Prévost rassemblés dans la création littéraire. C’est la leçon reçue et ces poèmes montreront des réceptions intimes de la mise en scène ou des engagements ou le plaisir de l’écriture.

Pour l’échange tant important entre la scène et la salle, dans l’esprit d’un travail collectif et fédérateur, la classe de première Es du lycée Blaise Pascal d’Orsay vous offre ce recueil et vous transmet toute son admiration. Que ce spectacle trouve son public et qu’il transmette le goût du vrai théâtre". 

 

Témoignages d'étudiants de 1ère ES à Rosny sous Bois qui sont venus assister à une représentation du Lavoir au théâtre de l'Epée de Bois en mars 2011, accompagnés de leur Professeur, Mme Véronique Duplan :

 

"Quel magnifique moment nous ont fait partager ces actrices sur scène! Une dizaine de femmes plus drôles et émouvantes les unes que les autres font vivre cette pièce de façon dynamique grâce à des chansons entraînantes et des réparties pleines d’humour  dans un contexte historique pourtant dramatique. S’ajoute à cela une scène judicieusement aménagée d’un lavoir dont l’eau se reflète sur les murs créant une ambiance intime et douce. Cette atmosphère est également nourrie par le charme de la salle de spectacle toute en bois qui nous glisse dans un petit cocon chaleureux. Par ailleurs, le jeu des actrices est très joliment accompagné du son envoûtant d’un drôle d’instrument. Autant d’éléments qui font de cette pièce un petit bijou, un instant de bonheur dont on ne perd pas une miette".

 

"En mars dernier, notre classe a assisté à la cartoucherie de Vincennes à une représentation de la pièce “Le Lavoir”. Dés notre arrivée dans la salle, le décor nous a plongés dans l’atmosphère du début du XXème agrémentée du son particulier d’un tambour d’acier. Après  1h15 de rires et d’émotions multiples, nous sommes sortis émerveillés du dynamisme de la pièce et de la qualité des acteurs. En effet, tout en traitant un sujet grave (la vie des femmes à l’aube du départ de leurs maris pour  la guerre), la pièce était divertissante et très bien jouée. Pour résumer, nous avons tous passé un moment très plaisant qui nous a donné le sourire pour la fin de la soirée".