Je m'en vais
Spectacle en cours création pour 2021/2022
Présentation prévue le 10 août 2021 au festival de Pornic.

Parcours de création : Répétitions à l'espace Jean Gabin de Royan au cours de deux semaines de résidence. Soutien de la ville de Royan. Lectures présentées à la SACD, à l'espace René Loyon, chez l'habitant et au Café de la Gare dans le cadre des Dimanches de Sotha.

En recherche de : Production, résidence, coréalisation 

Résumé

Dans un futur proche, A, B et C cohabitent au mieux au cœur d'une existence pour le moins vouée à la catastrophe. Sont-ils vivants, sont-ils morts ? Sont-ils en sursis ? Sont-ils sous la dépendance des cornets glacés inventés par Arnold Fornachou et le syrien Ernest Hamwi en 1904 ? Leur situation géographique est pour le moins obscure, leurs rapports, complexes, sujets à caution. Tout porte à croire qu'ils s'aiment, mais que restera-t-il d'un tel amour au moment où Ulysse rejoint les sirènes ?

Note de l'auteur

"Une citation de Sara Stridsberg, tirée de Dissection d’une chute de neige, résume l’espritde l’œuvre : «Avoir peur de la catastrophe signifie que la catastrophe a déjà eu lieu.» Je m’en vais revêt donc une dimension apocalyptique.

La pièce est une sorte de Jules et Jim énigmatique et surréaliste, qui repose sur ce qui se cache sous les mots et qu'on ne peut pas révéler au premier abord. On peut penser à Pinter, Perec, Dubillard, Beckett ou Daniil Harms.

La langue est fluide et ciselée, les répliques sont courtes et rythmées. C’est d’abord une musique, une partition que les interprètes doivent suivre avec ses parties contraignantes (coller les répliques comme chez Feydeau), et ses espaces de libertés (plus près de Shakespeare).

L’écriture est comme automatique, rapide. Je me suis fié à la musique des mots sans savoir où cela me mènerait. J’imaginais Brigitte Damiens, Jean- François Vlérick et Yann Bernabot en scène, les deux hommes assis, elle, debout, une valise à ses pieds, et qui va annoncer son départ imminent. En écrivant, je pensais à Pinter qui était parti d’une phrase qui l’avait traversé un jour et qui avait été le point de départ d’une nouvelle pièce, dont il ne connaissait ni l’intrigue, ni les personnages" François Kergourlay

Durée du spectacle dans son intégralité : 1h30

Production Théâtre & Toiles

 

Texte et mise en scène: François Kergoulay 

Distribution: Brigitte Damiens dans le rôle de A, Jean-François Vlérick dans le rôle de B, Yann Bernabot dans le rôle de C

 

Collaboration artistique: Yumi Fujimori

Scénographie: Kuno Schlegelmilch

Costumes: Camille Pénager

Création lumière: Laurent Schneegans

Musique: Marion Kergourlay

Partenaires et remerciements: Adami, Ville de Royan, Compagnie J.E, ENOKITHEATR, Compagnie RL

Crédits photos : Françoise Alméras

Créé via Wix par Thibault Blanchard-Dubois

Copyright © Cie Théâtre et Toiles